Categories
Non classé Nos actualités

La Médaille d’Outre-Mer (MOM) : critères et modalités d’attribution

La Médaille d’Outre-Mer (MOM), anciennement médaille coloniale, est une décoration militaire française qui récompense les services rendus lors de participations à des opérations de guerre menées dans les anciennes colonies françaises, ou dans les pays de protectorat. Elle peut être attribuée avec ou sans agrafe. Passons en revue les caractéristiques et critères d’attribution de cette médaille, qui incarne l’hommage aux héros qui ont servi dans les anciens territoires français.

L’importance des agrafes

Pour la MOM avec agrafe, le ministre des Armées prend la décision d’ouvrir un théâtre d’opérations propre à cette médaille. Chaque décision est suivie d’une instruction spécifique détaillant des informations cruciales, notamment le théâtre d’opérations, le nom de l’opération, l’agrafe spécifique, les dates de début et de fin de période prises en compte, et la durée minimale de participation effective requise. Parmi les agrafes notables figurent celles de la République Centrafricaine, de la République démocratique du Congo, du Sahel, du Moyen-Orient, de la République de Côte d’Ivoire, et du Liban.
– Le cumul des agrafes est possible
Une particularité intéressante à noter est que le nombre d’agrafes n’est pas limité. Si un récipiendaire obtient plusieurs agrafes différentes pour sa médaille d’outre-mer, elles peuvent toutes être cumulées sur le ruban bleu et blanc de la décoration. Cette règle s’applique également à d’autres médailles françaises de campagne, telles que la médaille commémorative française, la médaille de la protection militaire du territoire, et la médaille de la sécurité intérieure.

Qu’en est-il de la MOM sans agrafe ?

Si les agrafes ajoutent une dimension supplémentaire à la reconnaissance de la nation, la MOM sans agrafe, est quant à elle accessible aux personnels non officiers, après 10 ans de service minimum, et aux officiers, après 15 ans de service minimum, ayant accompli au moins 6 ans de service actif dans un ou plusieurs des territoires énumérés, tels que la Guyane, les Terres australes et antarctiques françaises, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, et bien d’autres.
– Les médailles sans agrafe : une exception justifiée
Un parallèle intéressant peut être établi avec la Médaille de la Gendarmerie nationale (MGN). Cette médaille, créée en 1949, partage certaines similitudes avec la MOM, notamment son système d’attribution sans citation. En effet, la MGN peut être décernée exceptionnellement aux militaires de la gendarmerie et à des personnalités étrangères pour des activités remarquables ou des services importants rendus à cette institution. L’absence d’agrafe constitue ainsi une exception justifiée.

Vous avez besoin d’un système simple pour accrocher vos médailles sur votre uniforme ? Grâce aux portes-médailles Honor Holder, vous fixerez rapidement et facilement vos décorations, sans avoir à vous lancer dans des travaux de couture.